Exploitation sexuelle

Il n’est pas rare que dans un contexte d’exploitation sexuelle la notion de consentement soit ambigüe pour plusieurs. C’est pourquoi nous jugeons important d’informer sur la notion de consentement, qu’elle soit dans un contexte d’exploitation sexuelle ou de relation sexuelle.

Ce qu’il faut savoir : Quand tu as moins de 18 ans, ton consentement à un échange de service sexuel contre une rétribution (argent, drogue, logement etc.) n’est pas valide aux yeux de la loi.

Sachant qu’une personne mineure qui échange des services sexuels est plus à risque de continuer ses activités en étant majeur, il est possible de croire que son consentement n’est pas donné de manière libre & éclairé.

Définition retenue par le Comité de réflexion sur l’exploitation sexuelle des jeunes du Centre-du-Québec, en septembre 2019 :

L’exploitation sexuelle 
L’exploitation sexuelle est un concept difficile à définir de façon brève et concise puisque la vision de chacun face à ce phénomène est influencée autant par les valeurs personnelles que par des valeurs organisationnelles. [Source : Projet Groupe à Groupe, 2010]

L’exploitation sexuelle implique qu’un individu profite de la vulnérabilité ou de la dépendance d’une personne, ou d’un rapport de force inégal, pour utiliser son corps à des fins sexuelles et en tirer un avantage. Selon la loi, toute personne de moins de 18 ans qui effectue un acte sexuel, volontairement ou non, en échange de faveurs ou d’argent qu’elle conserve ou non, vit de l’exploitation sexuelle. [Source : Projet Intervention Prostitution Québec, PIPQ]

L’exploitation sexuelle est une problématique complexe, notamment en raison des divers contextes où elle peut survenir (milieu prostitutionnel, salon de massage érotique, bar de danseuses nues, etc.) et des activités criminelles qui peuvent y être associées (proxénétisme, traite de personnes à des fins d’exploitation sexuelle, achat de services sexuels, etc.). [Source : Stratégie gouvernementale (Qc) pour prévenir et contrer les violences sexuelles, 2016-2021]

Nous croyons que la prostitution augmente le risque d’être victime d’exploitation sexuelle, puisqu’elle accroit considérablement la situation de vulnérabilité de l’individu. Plusieurs raisons peuvent amener une personne à se prostituer et nous considérons qu’il est primordial d’adapter les interventions à chaque personne afin de s’assurer de répondre à ses besoins spécifiques. [Source : Le Phare des Affranchi(e)s]

Merci à nos précieux bailleurs de fonds!