Les relations

Les relations sociales sont la base de la vie commune dans notre société. Ces relations ont beaucoup de chance d’orienter notre manière d’agir, les choix que l’on fait et comment on se voit soi-même. Ces relations sociales ont toujours existés et ont changés avec les époques, les modes, les mentalités et sont également différentes d’un pays à l’autre encore aujourd’hui. Les relations sociales sont les manières que nous avons de développer nos relations et un sentiment d’appartenance avec les autres ainsi que dans la société.

Relation saine & égalitaire

=

Relations saines

Tu à le droit de … 

… d’avoir des amis & d’avoir envie de passer du temps avec d’autres personnes,

… d’avoir du plaisir

… d’avoir ton intimité.

… de ne pas être d’accord avec l’autre

… de «dire non»

… d’être toi-même

 

Relations malsaines

Porte attention à ces indices puisqu’ils sont super importants ! 

Tu te sens contrôlé

L’autre personne est jalouse, te fait sentir mal

Tu ne te sens pas en sécurité, tu as peur

Tu sens qu’on veut t’isoler des autres

Tu es humilié, intimidé

Il y a présence de violence physique / psychologique / économique / sexuelle / verbale 

CAVAC Centre-du-Québec

Les différents types de relations

 

Quelques définitions… 

Fidélité

Le concept de fidélité fait référence au respect d’une entente entre deux personnes au sein d’une relation par rapport aux partenaires sexuels extérieurs au couple. L’infidélité est le bris de cette entente.

La fidélité ne fait pas automatiquement référence à l’exclusivité. Tout dépend du type de relation et de l’entente convenue par les membres de la relation (couple fermé, couple ouvert, polyamoureux).

Exclusivité

L’exclusivité fait référence à l’entente concernant qui peut être intégré ou non au couple. C’est le fait de partager certains aspects de la relation avec d’autres individus externes à celle-ci. L’exclusivité peut être relationnelle et/ou sexuelle.

Ainsi, un couple fermé peut être exclusif autant dans leur relation que dans leur sexualité, tandis qu’un couple ouvert peut être exclusif au niveau émotionnel, mais non sexuel.

Les Fréquentations

« CASUAL SEX »

 

Ou sexe occasionnel en français : avoir des contacts ou des relations sexuelles de temps à autre, avec une personne qui peut être significative, ou pas.

  • Pas d’entente d’exclusivité, règle générale
  • Dévoilement de soi : Faible

« ONE NIGHT STAND »

 

(La relation sexuelle à occurrence unique) 

Une relation sexuelle qui ne dure pas plus d’un soir.

  • Avec qui : Connaissances, ami.e.s ou étranger.ère.s
  • Nature : Un seul contact sexuel (sans avoir nécessairement l’intention de ravoir des contacts sexuels dans le futur)
  • Exclusivité : Absence générale
  • Dévoilement de soi : Faible

« HOOK-UP »

 

Un partenariat intime et sexuel, où des partenaires entretiennent un lien affectif ou amoureux sans projet de couple et s’adonnent à des activités sexuelles et sociales de façon régulière (comme un couple mais sans l’étiquette et l’officialisation).

  • Avec qui : Partenaires affectifs, ami.e.s
  • Nature : Activités sociales et sexuelles régulières, se rencontrent rarement avec le but principal et unique d’avoir des activités sexuelles, les activités peuvent être intimes sans être sexuelles et complètes.
  • Exclusivité : Entente d’exclusivité suppose qu’il est permis d’avoir d’autres partenaires sexuels, mais peut être revu par le partenariat
  • Dévoilement de soi : Élevé

« BOOTY CALL »

(Appel sexuel) 

 

Une relation à court terme et non-monogame dans laquelle les partenaires communiquent avec généralement la seule intention d’avoir des contacts sexuels

  • ·         Avec qui : Connaissances, ami.e.s ou étranger.ère.s
  • ·         Nature : Un seul contact sexuel (sans avoir nécessairement l’intention de ravoir des contacts sexuels dans le futur)
  • ·         Exclusivité : Absence générale
  • ·         Dévoilement de soi : Faible

 

« FUCK FRIENDS ou FUCK BUDDY »

(Partenaires de baise) 

 

Une relation impliquant des relations sexuelles régulières entre partenaires qui se connaissent, va souvent mener à une relation d’amitié secondaire.

  • ·         Avec qui : Connaissances, ami.e.s ou partenaires affectifs
  • ·         Nature : Activités sexuelles régulières et principales et activités sociales rares
  • ·         Exclusivité : Suppose souvent qu’il est permis d’avoir d’autres partenaires sexuels
  • ·         Dévoilement de soi : Faible

 

« FRIENDS WITH BENEFITS »

(Ami.e.s avec bénéfices) 

 

Une relation basée sur l’amitié première où les interactions amicales dominent sur la présence d’activités sexuelles.

  • ·         Avec qui : Ami.e.s avant le premier contact sexuel
  • ·         Nature : Se rencontre rarement dans le seul but d’avoir des activités sexuelles, activités sociales et sexuelles régulières
  • ·         Exclusivité : Absence générale
  • ·         Dévoilement de soi : Bas ou élevé (dépendamment de la relation amicale précédente)        

Les relations non-monogames

Relation monogame ouverte (couple ouvert)

Il s’agit en fait d’une relation dans laquelle il y a deux partenaires en couple, où ceux-ci ont décidé de façon commune de conclure entente de non-exclusivité qui leur permet d’entretenir des relations principalement sexuelles avec d’autres personnes, tant que la structure du couple initiale est inchangée. 

 

Polyamour

Ici il est question de tenir ou d’entretenir plutôt plusieurs relations amoureuses et/ou sexuelles avec plusieurs personnes à la fois dans le respect du consentement de chacun et où tous sont au courant de la situation. L’amour peut aussi être partagé entre plusieurs membres de la relation.

 

Polyamour licorne (Unicorn polyamory) 

C’est majoritairement le cas d’une femme qui accepte d’être en relation sexuelle et/ou amoureuse avec les deux membres d’un couple (hétérosexuel ou non) déjà existant.

 

Polygamie religieuse ou sociale

Il s’agit d’un mariage ou l’entretien d’une relation avec plusieurs personnes en réponse à des attentes ou des normes d’une religion ou d’un groupe social.

 

Échangisme

L’échangisme consiste en une relation dans laquelle les partenaires s’adonnent à certaines occasions à des échanges. Ainsi, ils se permettent d’aller chacun de leur côté entretenir une relation avec une autre personne dans un temps et un contexte limité.

 

Échangisme fermé

On reprend le même principe « d’échange de partenaire» qu’on retrouve dans la définition de l’échangisme, mais cette fois les autres partenaires sont sélectionnés dans un petit groupe de personnes préétabli.

 

Bien sûr, les relations ouvertes ne sont pas fonctionnelles pour tout le monde, elles ne sont pourtant pas moins respectables, même si ça ne fonctionnerait pas pour tous!

 

Source : Manuel de l’animateur Phénix,Département de sexologie, UQAM,2017

Les relations monogames

Relation monogame fermée

Ce terme se définit par une relation dans laquelle les deux partenaires sont dévoués l’un à l’autre de façon unidirectionnelle, c’est-à-dire que les rapports sexuels, intimes ou amoureux avec d’autres personnes ne sont pas tolérés. 

 

Monogame en série

Modèle relationnel le plus répandu. Ce définit comme étant le fait d’avoir plusieurs relations monogames fermées en peu de temps (une après l’autre).  

 

L’amitié 

« Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être ce que vous croyez être. »

Jim Morrison

L’amitié est une inclination réciproque entre 2 ou plusieurs personnes n’appartenant pas à la famille. Définie comme une sympathie durable entre 2 ou plus. Personne  n’ayant aucune attirance physique ou psychique. Basé sur la découverte d’affinités ou de points communs ; plus il y en a, plus l’amitié a des chances d’être forte (Wikipédia)

Ce qui est présent dans une amitié :

  • les personnes concernées partagent des intérêts et des projets communs
  • les ami.e.s s’encouragent l’un l’autre
  • où iels partagent du temps de qualité, des confidences et du plaisir.
  • relation où il y a de la communication et des efforts pour régler les conflits et les problèmes

Les types d’amitiés

Les bon.ne.s copain.ine.s :

Ami.e.s avec qui ont passe des moments de qualités. Souvent, avec des intérêts communs et un partage d’activités sans nécessairement confier ses secrets. 

Attentes : entraide mutuelle, partage d’activité, gentillesse 

Les ami.e.s proches 

Intimité plus importante que les bon.ne.s copain.ine.s. 

Attentes : confiance, honnêteté, confidence 

Les meilleur.e.s ami.e.s

Partage d’intimité plus grand que les ami.e.s proches. Connaissances élevés de certaines périodes de notre vie. Lien fondé sur l’authenticité, le non-jugement qui c’est créé avec le temps, au file des dévoilements et des évènements de vie. 

« Un intime, c’est quelqu’un avec qui l’on peut douter, ne plus briller de tous ses feux, laisser tomber les masques. C’est cet Autre qui entend les fluctuations dans notre voix. » Josée Blanchette, journaliste. 

Attentes :  engagement, confidence, confiance, honnêteté, communauté 

Service de psychologie et d’orientation (2021). Les relations d’amitiés. Université de Sherbrooke, pavillon de la vie étudiante. 

Consultation : https://www.usherbrooke.ca/etudiants/fileadmin/sites/etudiants/documents/Psychologie/Brochure_-_Amitie_finale_2021.pdf

La communication relationnelle

Les règles d’hygiènes relationnelles 

Tenir compte que toute relation a deux extrémités (2 personnes présentes dans la relation)

Il t’appartient de bien utiliser le je et inviter l’autre à parler de lui/elle

J’utilise et je pratique la confirmation :

  • fait référence au besoin fondamental d’être reconnu et entendu : 
  • reconnu et entendu tel que je me sens et non tel que tu voudrais que je sois, reconnu et entendu dans ma différence, dans mon unicité sans être comparé à un modèle de référence

** l’importance du ressenti de la personne, aucun ressenti ne peut être nié ou contesté. On peut ne pas être d’accord, trouver qu’il est inadéquat ou maladapté, mais il est reste conforme au vécu de la personne.

Accompagner les émotions suppose que :

  1. Se taire, être présent et accueillir ce qui se passe chez l’autre
  2. se rapprocher, se tourner vers celui/celle qui ressent l’émotion
  3. faire entendre sa respiration pour soutenir l’émotion
  4. toucher, peut-être, pour établir un contact
  5. inviter à mettre des mots sur ce qu’il est remonté et vécu dans l’ici et maintenant chez la personne
  6. confirmer le ressentir de la personne

Éviter les pièges de l’incommunication :

  • Il faut accepter de ce que j’ai dit n’est pas toujours ce qui est entendu et ce que j’entends n’est pas toujours ce qui est dit : 
  • Voici les 2 principaux pièges : -l’accusation ou la mise en cause d’une autre personne -l’auto-accusation ou la disqualification de soi

Il est important de nourrir, dynamiser les relations qui sont importantes pour soi

Faire attention à ne pas polluer mes relations :

  • ne pas laisser les encombrements (non-dits, frustrations, malentendus…) s’accumuler :
  • laisser ou rendre à l’autre ses ressentis que l’On ressent comme pas bon pour soi

Apprendre à ne pas entrer dans les jugements de valeur

Source : Heureux qui communique, Jacques Salomé(1993) 

Les cavaliers de l’apocalypse communicationnelle 

Source : Seven principles for making a marriage work, John Gottman. 

Merci à nos précieux bailleurs de fonds!